PRESS

« Les jeunes musiciens des Forces Majeures sont à l’unisson de la voix par le refus de l’outrance et la variété de couleurs ». 

« L’excellent ensemble les Forces Majeures porte alternativement les masques de l’humour ou de la tragédie ».  

« D’emblée la discipline pourrait faire croire à un orchestre constitué, passant sa vie à jouer ensemble ; c’est que, là aussi, le plaisir sert de guide. L’énergie, la gourmandise même, de ce « collectif » s’emparent de chaque page et insufflent à cette musique un pétillement d’autant plus vif qu’ils semblent en être eux-mêmes enivrés. L’ensemble Les Forces Majeures laisse à penser qu’une nouvelle renaissance Rossini serait peut-être celle de l’orchestre rossinien »  

« Il faut déjà dire un mot des accompagnateurs, les jeunes musiciens des Forces majeures sous la direction de Raphaël Merlin : ils sont impeccables. Merlin, comme Jérémie Rohrer, comme Raphaël Pichon, comme Maxime Pascal, est un de ces jeunes chefs qui ont eu une brillante formation d’instrumentiste ou de chanteur et qui ont commencé comme tel (Merlin comme violoncelliste du Quatuor Ebène) avant de passer à la direction. Il mène au combat avec succès un ensemble de jeunes solistes tous remarquables, qui savent à la fois se montrer individuellement brillants et constituer un son collectif, respectueux du brio et de l’éclat rossinien. »

« L’effectif relativement réduit de cet orchestre contribue à la clarté et la transparence du discours, l’énergie communicative de la mezzo étant parfaitement en phase avec celle des Forces majeures, formation que dirige avec passion et conviction son chef et créateur Raphaël Merlin. Ce disque, décidément, nous était dû ! »

«  Chaque pupitre se détache distinctement sans que jamais l'on perde l'impression d'ensemble, comme une image dont on percevrait simultanément le sujet et chacun des pixels qui la compose. On aime décidément cette lecture dégraissée de Rossini, libre, juvénile mais rigoureuse, impertinente, énergique, d'une énergie revigorante jusque dans ses excès assumés – les à-coups qui dans « Tanti affetti » transmuent l'orchestre en orphéon municipal. »

Contact us

Follow us

  • Facebook - Grey Circle

Copyright : Jérémie Bruyère, Maria Mosconi, Caroline Doutre